Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voyages, rencontres & aventures

Février 2017 Nordeste du Brésil

19 Mai 2017 , Rédigé par Fifou d'ailleurs

Retour à Fortaleza avec l'association EFB (enfants des favelas du Brésil) pour amener des jouets Lego à Jean Paul.

Os murais de Fortaleza, um almoço vegetariano no Centro Cultural Annapurna (nao sei porque o vegetarianismo no Brasil esta sempre asimilado ao New Age, a India e aos hippies) e os lindos gatos no jardim publico.

 

Escapade de 3 jours à RIO DE JANEIRO pour rendre visite aux amis : Silvani, Paulo & Alex. Accueil super sympa, visite du Museu de Amanhã inauguré pour les J.O de 2016, le bâtiment s'inspire d'un squelette de baleine et porte sur l'avenir de la Terre, je suggère que Mr Trump le visite..... Une muséographie intelligente, lecture à plusieurs degrés, très bien fait. Expo sur le grand aviateur brésilien Santos Dumont.
Silvani nous a invité au théâtre, voir Baker Street, sur les 150 ans de Sherlock Holmes, une mise en scène brillante et décoiffante qui revisite les enquêtes du célèbre détective.
dernier déjeuner au resto bio New Natural à Ipanema avant de profiter de sa plage mythique chantée par Tom Jobim dont la statue avec sa guitare, orne le début de la plage. Dernier soir pour voir un passionnant film historique sur Carlota Juannin.

 

Journée nature dans le Delta du Parnaiba. Ce delta gigantesque, autrefois appelé "Delta das Americas" se compose de 2.700 km² d'îles, de plages, de lagunes, de hautes dunes de sable et de dense mangrove où vivent de nombreux animaux sauvages. Près de 65% se trouvent au Maranhao mais l'accès est plus facile depuis Parnaiba.
Embarquement à Porto dos Tatus, les dunes de Morro Branco sont gigantesques. j'ai pu voir des singes capucins, des singes hurleurs, un serpent et plusieurs oiseaux mais pas de caïmans 'ils sortent de nuit) Pour les photos animalères, je vais avoir besoin des conseils d'une pro, ma copine Brigitte qui a réalisé de superbes clichés en Afrique le mois dernier.


En tout cas, une bien belle journée en pleine nature. Chaque soir, le rituel du coucher de soleil à Jericoacoara est immuable: avant d'entrer sur la plage, on choisit son cocktail, on s'attarde devant les danseuses et les démonstrations de capoeira avant d'escalader la dune "Por do sol" où l'on déguste son verre en espérant admirer le célèbre "rayon vert" furtif avant que le soleil ne plonge dans l'océan. Il n'y a qu'une poignée de lieux sur terre ou l'on peut observer le rayon vert, Jeri est l'un des plus populaires! ! !

 

São Luis. Le centre historique de São Luis, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO est un quartier enchanteur fait de ruelles pavées chaudes et humides, et de maisons coloniales aux tons pastels (certaines superbement restaurées, d’autres passablement délabrée). Dans ce quartier, sont rassemblées d’excellents musées, des galeries d’art et un marché d’artisanat qui retrace les traditions du NORDESTE. La ville dans son ensemble porte la marque de la CULTURE AFRO-BRESILIENNE, la scène reggae et les festivités comme le BUMBA MEU BOI et DIVINO ESPIRITO SANTO en témoignent. On y découvre les cultes afro-brésiliens de l’UMBANDA et le TAMBOR DA MINA.

La ville de São Luis a été fondée par les Français. En 1612, ce sont 3 vaisseaux qui firent voile vers le Maranhão pour conquérir une partie du pays aux portugais. Le fondateur s’appelait DANIEL DE LA TOUCHE, SEIGNEUR DE LA RAVARDIERE, il fit construire le PALACIO DOS LEOS. Les français ont soudoyés les INDIENS TUPINAMBA pour attaquer ensemble les peuples qui habitaient autour de l’embouchure de l’Amazone et ainsi étendre leur influence sur la région. En 1614, le soutien de la France à sa nouvelle colonie usurpée aux portugais, était trop faible pour résister aux troupes lusitaniennes qui reconquirent leurs terres et « pacifièrent » les Tupinamba.

30 ans plus tard, ce sont les HOLLANDAIS qui occupèrent São luis de 1641 à 1644. La ville se développa comme port d’exportation du sucre, puis du coton. Les propriétaires de plantations prospérèrent de sorte qu’au début du XIX siècle, São luis était une des villes les plus riches du Brésil et devait sa réussite au labeur des esclaves africains. Mais la demande du sucre et du coton s’affaiblit et São Luis entama un long déclin. Certains projets pharaoniques ont pourtant vu le jour récemment, pour relancer l’économie régionale : un port gigantesque dans les années 1980 pour exporter les richesses minières des Carajas (Para), une énorme usine d’aluminium d’Alcoa et le Centre de lancement spatial.

J’ai dormi dans la POUSADA PORTAS DA AMAZONIA qui est ancienne demeure du XVIII siècle aux chambres spacieuses, aux vieux parquets en bois exotique avec deux charmants patios arborés. La nuit ne coûte que 25€, petit déjeuner compris. J’en ai profité également pour déjeuner au restaurant de l’ECOLE DE CUISINE la plus connue du Brésil, SENAC. Le choix des salades, des plats chauds et des succulents desserts est magnifique et le prix (buffet, boisson et café inclus) ne dépasse pas les 7€. Qui a dit que le Brésil était une destination chère ?

Laissez-moi vous raconter l’histoire du BUMBA MEU BOI (la Fête du Bœuf). Sans doute le spectacle de danse, musique et théâtre le plus célèbre du folklore du Nordeste et qui mêle les influences africaines, amérindiennes et portugaises, à l’époque coloniale. Les participants se parent de superbes masques et costumes. Dans une atmosphère carnavalesque, ils dansent, chantent et racontent l’histoire traditionnelle de la mort et de la résurrection d’un bœuf, tout en faisant la part belle à l’improvisation ? La fête se déroule dans tout l’état du Maranhão mais rien qu’à São Luis, ce sont près de 400 groupes qui descendent dans les rues chaque année en juin. De nouvelles chansons, danses, poèmes et costumes sont ainsi créés chaque année. L’histoire connait des variantes dans le Nordeste mais les grandes lignes sont les suivantes : Catrina, filleule du fermier local, est enceinte et veut manger la langue du meilleur bœuf (boi) de la ferme. Elle cajole son mari, Chico, pour qu’il tue l’animal. Une fois le cadavre du bœuf découvert, plusieurs personnages (caricatures issues de toutes les classes sociales) finissent par démasquer le coupable qui est trainé devant la justice. Le bœuf revient à la vie grâce à des incantations magiques, ce qui entraine le pardon de Chico. L’histoire s’achève sur les joyeuses retrouvailles de Chico et de Catrina. Les troupes commencent à répéter à Pâques et font « baptiser » leur bœuf, le 13 juin, jour de la St Antoine. Les spectacles durent parfois toute la nuit entre le 13 et le 30 juin dans toute la région.

ALCANTARA. Le départ en bateau s'est avéré difficile. Après 1 heure de tentatives pour faire démarrer le moteur, l'option "voile" a été choisie. Superbe traversée d'une heure mais avec un gros rouli, l'ambiance à bord était épique : 2 ados qui ne savaient pas nager avaient déjà enfilés leurs gilets de sauvetage, une vieille femme récitait des prières et mon voisin faisait un signe de croix à chaque grosse vague passée...... Style "fin du monde" ! ! !
La ville coloniale d'ALCANTARA est en face de SAO LUIS, de l'autre côté de la baie de SAO MARCOS. Construite par les esclaves entre les XVII et XIX siècle, elle était le lieu de résidence préféré des riches propriétaires terriens du Maranhao. Ayant amorcé son déclin à la fin du XIX siècle, Alcantara est aujourd'hui une mosaïque de jolies ruelles pavées et désertes, d'hôtels particuliers à l'abandon et d'églises plus ou moins en ruine.
Cette ville magnifique compte autant d'habitants qu'il y a 150 ans, c'est une des cités historiques les mieux conservées du Brésil. Le PILORI sculpté en est un très bel exemple.
Un exemple touchant sont les ruines des 2 palais construits pour la visite de l'Empereur Dom Pedro II qui n'est finalement jamais venu. Je n'ai pas vu de GUARAS (les ibis rouges) car ils ne se montrent qu'à marée basse.


L'artisanat s'adapte avec des répliques des fusées brésiliennes depuis l'ouverture en 1990 du Centre de Lancement spatial à proximité.

Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil
Février 2017 Nordeste du Brésil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article