Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voyages, rencontres & aventures

2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)

6 Juin 2015 , Rédigé par Fifou d'ailleurs

2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)

Et voilà le repas : Grosses tomates cerise, une salade au fromage et une mousse au chocolat. En tout, après 6 jours d'efforts assez intense, surtout dans les montées (attention au premier qui dira que le Pays de Galles est plat ! ! ! ! ) j'ai quand même perdu 7 kilos. C'est beaucoup mais aussi compte tenu du fait que je fais peu de sports le reste de l'année, c'est assez normal. J'arrive plus tard à BUITH WELLS. C'est migon mais il est encore très tôt, à peine 15h00. J'envisage de continuer vers l'étape suivante et de prendre de l'avance sur l'itinéraire fixé, même si je n'arrive pas à LLANIDLOES, au moins j'aurai profité pleinement de la journée. Donc ça repart en direction de RHAYADER, où je passerai la nuit dans un petit Bed and Breakfast assez cher quand même 50 £ ! !

Lôn Las Cymru : I did it 3rd day August 3rd Au petit déjeuner il y a un couple d'Anglais en vacances. Le mari entre d'abord, suivi de sa femme qui s'exclame ; "Where's the parrot ? " car elle vient d'entendre un cri d'oiseau qui ressemble à celui du perroquet. Son mari, avec tout le flegme britannique lui répond : "Oh dear, don't you think this charming lady is about to cook parrot for our breakfast !", réponse de sa femme : "Oh certainly not, I was just wondering if there's any parrot around in this lovely house". Les Anglais sont vraiment incroyables, fins et plein d'humours. J'avale encore une paire de toasts multi-céréales avant de reprendre la route en direction de LLANIDLOES Il a plu, les chemins sont mouillés mais la forêt dégage une odeur irrésistible et puis le soleil brille. Jusqu'à présent je n'ai quasiment pas eu une goutte de pluie. Je pédale sans effort sur des petits sentiers de terre, parfois il y a une voie cyclable mais toujours des paysages fabuleux aperçus entre les arbres. Voici le symbole du CYCLING TRAIL N° 8. Il y en a peu, souvent ce sont des pancartes assez modernes. Il m'est arrivé de louper une intersection mais on s'y retrouve toujours, c'est globalement très bien indiqué. A Llanidloes il y a plusieurs magasins de vélos mais ils sont tous fermés. Je continue de monter en pleine forêt en doublant 2 VTTistes, l'un d'eux changeait une roue suite à une crevaison. L'arrivée au col est spectaculaire. Il y a un lieu de pique-nique idéal avec plusieurs familles et pas mal de voitures sur le parking. Je déjeune sur une table face à l'immensité ds forêts, c'est vraiment très beau. Je décide de poursuivre jusqu'à DOLGELLAU car il ne me reste que 25 miles à faire pour y parvenir. Le chemin forestier domine une petite vallée très verdoyante. Même si les rayons de soleils se font rares, le temps est très agréable et je pense avoir de la chance de ne pas avoir eu de pluie depuis le début. Je prends la route de montagne vers MACHYNLLETH, je pense que ça va être difficile car dans le guide ils décrivent cette portion de route comme la plus longue montée (sur 4,5 miles). Et en effet ça a été très dure, une montée très, très longue, même si ce n'est pas un mur, c'est très fatiguant. Je me suis motivé en me promettant plusieurs carrés de chocolat si j'arrivais au col sans poser le pied à terre, et j'y suis arrivé ! De l'autre côté il y a eu la plus fabuleuse descente de ma vie ! Plus de 35 minutes à très vive allure sans pédaler ! Génial. Du coup en arrivant à MACHYNLLETH, j'étais encore frais comme un gardon et j'ai continué, il était 15h00 à peine. Je suis allé jusqu'à un petit village appelé CORRIS, situé dans la vallée, au milieu des conifères. Il y avait une auberge de jeunesse dans l'ancienne école du village. Elle est tenu par un type un peu hyppie, avec plein de souvenirs des Indes et du Népal accroché au mur. Je suis le seul et unique client de l'auberge. Je dîne au Pub des traditionnelles Lasagne végétariennes, ça fait déjà 3 jours, je commence à en avoir marre, il faudrait varier un peu.

Lôn Las Cymru : I did it 4th day August 4th Voilà le magnifique petit village de Corris, en pleine forêt. Toutes les maisons sont en pierre plate, un peu feuilletée qui fait penser à l'ardoise mais n'en est pas. En quittant Corris, je sais que je vais avoir une grande montée, très raide, sans doute la dernière grosse difficulté du parcours. D'ici là, je roule entre des piles de pierres très hautes. Puis c'est la montée jusqu'au col. A un moment il y avait une vache et son veau au milieu de la route. Elle avait l'air assez agressive mais impossible de passer. Je me suis dit qu'il ne fallait pas essayer de la séparer de son veau et que sa préoccupation serait de le protéger mais non, finalement elle a sauté les barbelés pour retourner dans son champ, avec une souplesse étonnante mais une retombée moins esthétique et son veau est parti en courant sur le chemin. Bref je suis arrivé au sommet sus la pluie, complètement épuisé car les 300 derniers mètres c'était un mur que j'escaladais. Bon j'avoue j'ai mis pied à terre, impossible de faire autrement. Voici la route montée, quand on voit le dénivelé d'en haut on perçoit mieux l'effort nécessaire pour monter tout ça ! La pluie fine s'épaissit, ça devient assez désagréable mais heureusement j'arrive au col. EPUISE ! ! ! ! Dans la descente qui suit, le vent me sèche, et il y a même quelques rayons de soleil. A DOLGELLAU, je suis déçu car c'est un village hyper-touristique, chacun vient en voiture pour faire une promenade à pied d'une demi-heure. A l'office de tourisme, je demande à réserver l'auberge de jeunesse de TREMADOG, à côté de PORTMADOG sur la côte. La dame appelle et demande si l'auberge est adhérente de l'office de tourisme, l'autre doit répondre que non alors elle répond qu'elle ne peut faire la réservation. j'interviens en disant que puisqu'elle l'a au téléphone, ça ne lui coûterait rien de donner mon nom pour qu'ils bloquent un lit, ce qu'elle fait, à contre-coeur. C'est vraiment étrange, un office du tourisme qui régit de la sorte ! Je longe donc le bras de mer après DOLGELLAU. Assez plat, joli, sans plus. Finalement, j'arrive au bord de la mer et je longe la côte sur une route nationale fréquentée, sous la nuit. Ce n'est pas top du tout là. Au bout d'un long moment, je finis par arriver au château de HARLECH qui domine la côte. Très bel exemple de château-fort avec une enceinte fortifiée. Le vendeur de tickets refuse de garder mon sac "For security reason" ! Je continue assez rapidement vers PORTMADOG car je veux absolument visiter avant la fermeture, le village de Portmeirion où a été tourné la série "The Prisonner" dans les années 60. J'ai bien aimé PORTMEIRION. Le fondateur était un peu fou de vouloir récupérer des parties de monuments historiques et de créer un village complètement kitch. Le Prisonnier (The Prisoner) est une série télévisée britannique en 17 épisodes de 48 minutes, créée par George Markstein et Patrick McGoohan et diffusée entre le 1er octobre 1967 et le 4 février 1968 sur le réseau ITV. En France, la série a été diffusée à partir du 18 février 1968 sur la deuxième chaîne de l'ORTF mais sans les 13e, 14e et 15e épisodes ni l'ultime épisode qui ne sera programmé que des années plus tard sur une autre chaîne. Synopsis : Un agent secret britannique démissionne brutalement de son poste et rentre chez lui au volant de sa Lotus Seven. Alors qu'il est en train de faire ses valises dans son appartement londonien, un gaz anesthésiant est diffusé dans la pièce. À son réveil, il se retrouve dans le Village, un lieu idyllique et esthétique habité par une communauté insulaire constituée d'une part de villageois numérotés comme lui et, d'autre part, de leurs geôliers, deux classes indifférenciables. Il sera désormais le Numéro 6 et n'aura de cesse de tenter de s'évader du Village. Curieusement, il est le seul habitant dans ce Village à essayer de s'enfuir. Il parviendra finalement à s'échapper pour de bon dans le dernier épisode. Selon Gilles Visy, dans cet épisode « le Numéro 6 jouera métaphoriquement une partie d'échecs contre l'énigmatique Numéro 1 via le Numéro 2. Ce n'est pas sans rappeler le chevalier du Septième Sceau qui combat la mort sur l'échiquier de la vie. » J'ai dormi dans cette superbe petite maison qui est l'auberge de jeunesse de Tremadog. C'est là qu'est né le 16 août 1888, le futur Lieutenant-Colonel Thomas Edward LAWRENCE plus connu sous le nom de LAURENCE D'ARABIE. Toute l'auberge lui est dédié avec moultes photos, posters et souvenirs de ses années passées au Moyen-Orient. Lawrence was born at "Gorphwysfa" in Tremadog, Caernarfonshire (now Gwynedd), North Wales. His Anglo-Irish father, Sir Thomas Robert Tighe Chapman, who in 1914 inherited the title of seventh Baronet of Westmeath in Ireland, had abandoned his wife Edith for his daughters' governess Sarah Junner (born illegitimately of a father named Lawrence, and who styled herself 'Miss Lawrence' in the Chapman household).The couple did not marry. En route il y a encore plein d'excellentes mûres. Je m'arrête longuement. Je pense que je n'ai jamais mangé autant de mûres de ma vie, elles sont énormes et très bonnes. Etant petit, je faisais des récoltes de mûres pour ma Tante Elisabeth qui faisait de la gelée de mûres en Bretagne. C'est du boulot car le fruit est petit et fragile, mais ça vaut la peine. Après une petite partie sur une piste de cyclotourisme longeant l'autoroute, on plonge dans une vallée en sous-bois (bienvenu car la pluie ne me lâche plus désormais) jusqu'à CAERNAFON. Cette grande descente longe une voie de chemin de fer touristique. C'est tout simplement magnifique, très roulant, super agréable dans un joli paysage très vert. Voici là où l'on débouche en arrivant à CAERNAFON. Bon, là il pleut de plus en plus, je prends un chocolat chot pour me réchauffer puis je file à l'auberge de jeunesse. Il est d'accord pour que je laisse mon sac mais je dois revenir après 16h00 donc je vais visiter le château. Très joli mais il y a des groupes et du monde partout et cette pluie qui n'arrête pas.

Lôn Las Cimru : I did it 6th day August 6th J'ai roulé ensuite jusqu'à BANGOR, toujours sous la pluie et là j'ai fais mettre les photos de ma carte mémoire sur un CD car je n'avais plus de place. J'ai ensuite pris le train en direction de CHESTER où je me suis arrêté 2 heures pour jeter un oeil au centre historique. C'était très joli mais d'un seul coup je me suis rendu compte que ma roue arrière était crevée. Heureusement que ça s'est passé en ville un jour où les magasins étaient ouverts. On me l'a réparé en 5 minutes et j'ai repris le train en direction de CARDIFF. Retour à CARDIFF, le lendemain matin je suis allé rendre mon vélo puis j'ai repris un train en direction de TOTNES, près de TORBAY pour passer le week-end chez Alex et Beata et leurs enfants Oliver et Oscar. Il a plu tout le week-end, le jardin n'était plus qu'une mare d'eau, la rivière débordait. On a quand même fait une promenade en forêt, histoire de prendre l'air mais sous la pluie. En tout cas avec Alex on passe toujours de très bons moments à refaire le monde, au Pub. Le dimanche matin, sur la route de l'aéroport, le soleil brillait dans un grand ciel bleu, évidemment ! ! ! !

2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)
2008 Juillet Wales - Lôn Las Cymru (2)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article