Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voyages, rencontres & aventures

2002 juillet Lithuanie

14 Avril 2015 , Rédigé par Fifou d'ailleurs

2002 juillet Lithuanie

Vilnius est une superbe ville qui possède un centre historique baroque remarquable. Avec ses terrasses de cafés et ses brasseries au bord de la rivière, en pleine nature, on lui donnerait presque des airs méridionaux. Pour aimer Vilnius il faut quand même aimer l'art religieux car il y a une quantité impressionnante d'églises classiques, baroques, gothiques, romanes, etc.... A l'extérieur de la ville, on trouve TRAKAI avec un joli lac sur lequel on peut faire de la barque et du pédalo. Hélas, le château qui occupe l'île en son centre a été très (trop) rénové et il a donc des airs de Disneyland Balte ! On y découvre une communauté juive Caraïte, venue de Turquie au Moyen-Âge. Il y a aussi l'ancien centre de détention et de torture de l'époque Soviétique qui est très émouvant et où beaucoup d'opposants ont été torturés ou exécutés assez sommairement. En quittant Vilnius, on peut atteindre en bus SIAULAI très impressionnante pour sa colline des croix. On dit qu'un paysan ayant sa fille malade a planté une croix et fait une prière. Sa fille ayant guéri, les habitants du coin et bientôt de tout le pays sont venus planter des croix sur cette petite colline. Pendant l'occupation sociétique, les Russes imaginaient bien quel pouvait être le contenu des prières des lituaniens : "leur propre départ" ! ! ! ils ont donc interdits cette pratique, détruit les croix et placé l'armée en surveillance mais chaque nuit, des lituaniens allaient mettre des croix en risquant leur vie......Aujourd'hui, en marchant entre ces milliers de croix, dans le vent frais d'automne, j'ai trouvé l'ambiance mystique de tous ces voeux parfois exaucés, parfois oubliés et cette foi du peuple lituanien. Ce sont des tonnes de croix qui s'entassent sur d'immenses crucifix, très impressionnant ! Et puis sans doute l'endroit que j'ai préféré en Lituanie, c'est la presqu'île de NERINGA avec le village de NIDA et la maison de Thomas MANN, célèbre écrivain allemand. Cette longue bande de sable de 100 km de long est couverte d'une pinède et occupée par de vastes dunes de sable fin dont la dune d'urbas de 52 m de haut. Les plages sont superbes même si la température de la Baltique n'autorise pas les baignades. Lituanie - La colline des croix - Kryziu Kalnas Nous sommes allés avec le père Alain 4 semaines dans les pays Baltes l'été 2003. A mon avis, la plus grosse erreur touristique serait de prétendre visiter ces 3 pays, sous prétexte qu'ils sont petits, en une dizaine de jours, c'est à dire en se limitant aux capitales. La forêt profonde , les immensités sablonneuses du littoral, les îles à découvrir en vélo, les forteresses Hanséatiques et les parcs nationaux méritent au moins une dizaine de jours par République. Nous sommes arrivés le jour même où la pauvre Marie Trintignant était rappatriée de Vilnius. La petite ville de SIAULAI (prononcer Shoo-lay) trône dans une vaste plaine au nord du pays. Un minibus nous a déposé sur la nationale à 12 km du centre en indiquant un petit sentier à travers champs. A pied, au milieu de la platitude, on apperçoit une colline et en se rapprochant, on réalise qu'elle est hérissée de croix. Une grande croix est située à l'entrée, on peut y lire : "Lietuvos Laisvé" (Lituanie Libre). En effet, ce site sacré est depuis des siècles, un lieu de pélerinage et de recueillement. Si les Estoniens, calvinistes sont très proches à bien des égards de leurs cousins Finnois, les Letons sont aussi protestants, en revanche, les Lituaniens sont très catholiques comme leurs voisins Polonais. Il ne faut donc pas simplifier en mettant les pays Baltes dans le même sac. Plus on se rapproche et plus on prend conscience du poids de la foi pour ce peuple. Chaque croix correspond à un voeux, une prière. Il y a autant d'explication sur les origines de la colline que de croix. Un paysan du Moyen-âge, voyant sa fille à l'agonie est venu poser une croix, elle a guéri peu après. En 1850, après les rébellions de 1830 on compte déjà des dizaines de milliers de croix. Et biensûr, à l'époque Soviétique les croix se multipliaient, pendant la nuit. Les Russes ont bien tentés de rasez la colline au buldozer, d'en interdire l'accès par des barbelés mais la foi et le symbole de liberté et des souffrances du peuple Lituanien étaient trop fortes, si bien que les croix revenaient systématiquement. Maintenant l'endroi "dégueule" de centaines de milliers de croix. Le père Alain m'attendais en bas de la colline, je déambulais au milieu de toutes ces croix, le vent du nord soufflait fort dans de longs sifflements, j'étais seul au milieu de ces prières. En pensant à tous ces pauvres gens qui avaient mis tant d'espoir en plantant leur croix, je sentais monter les larmes, je pressais le pas, c'est un lieu extrêmement émouvant. Si vous passer en Lituanie, surtout ne manquez pas la Colline des Croix. C'est un endroit magique où l'on aimerait bien passer quelques jours, faire du vélo le long de ces immenses plages, marcher dans les sous-bois et partir à la découverte de petits villages de pêcheurs. Lituanie : la péninsule de Neringa Sur la côte de Lituanie, il y a une longue et très fine bande de terre en face de Klaipéda. Avec Alain, nous avons donc embarqué sur le ferry après avoir passé une nuit un peu mouvementée à l'auberge de jeunesse hyper-bondée de Klaipéda. Pendant la guerre Hitler était venu à Klaipéda, il avait fait un discours depuis le balcon de l'opéra qui donne sur la grand-place (info Lonely planet). La lagune fait 80 km de long et entre 500 et 800 mêtres de large. Au débarcadère, il y a 2 autocars. Un Russe qui descend jusqu'à l'enclave de Kaliningrad et l'autre Lituanien qui descend au village de Nida. Alain a préféré aller à la plage que de visiter le village. J'ai pris le bus qui a traversé de magnifiques pinèdes sous un superbe ciel bleu. Nida est effectivement un tout petit village où a vécu l'écrivain Allemand Thomas Mann. Sa maison est transformée en petit musée. Il existe aussi un petit musée ethnographique sur Néringa et une ferme de ramassagede l'ambre. La sêve des conifères fossililés puis recouverts par les eaux est rejeté régulièrement sur les plages de la baltique. Parfois certains morceaux d'ambre contiennent une fourmi qui a été prise au piège quand la sève était encore liquide. Il y a des dunes de sable fin immenses tout le long du littoral, la Baltique est magnifique à cet endroit. Une équipe de cinéastes Allemands avait construit une façade de maison en bois pour servir de décor pour un tournage. Après avoir profité de la plage et du village, j'ai repris le minibus pour rentrer. J'y ai rencontré un Italien qui visitait les pays Baltes pendant 2 mois, très sympa on a parlé pendant tout le chemin du retour. Ah ces italiens, ça tchatche......

2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie
2002 juillet Lithuanie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article