Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voyages, rencontres & aventures

1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée

16 Mars 2015 , Rédigé par Fifou d'ailleurs

1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée

J'ai profité de parler le Portugais (en vivant 7 ans à lisbonne) pour visiter les ex-colonies Lusophones. Sao Tomé e Principe sont deux confettis d'origine volcanique, situés juste sur l'équateur à 300 km des côtes du Gabon. Le Pico de Sao Tome culmine à 2.024 mètres, offrant un paysage tourmenté somptueux avec torrents, cascades, plages de sable blanc, noir et même rose sur Principe. Les 2 îles sont distantes de 140 km. L'architecture coloniale Portugaise prend ici l'allure de plantations de Cacao (les 2 petites îles étant le premier producteur jusqu'au début du XXème siècle). Ces plantations s'appellent des "Roças". Les maîtres de ces plantations avaient leurs esclaves et vendaient la terre et les hommes en même temps. Ils avaient des prisons privées avec salle de torture en ignorant la justice du gouverneur.

Les plus grandes Roças sont celles de Porto Alegre, Santa Margarida, Agostinho Neto, Uba Budo, Bela Vista, Monte Macaco, Maianço, Agua-Izé et Ilhadas Rolas. Sousa de Almeida était un riche propriétaire. Les habitants ont condamnés les portes et fenêtres de ces Roças. Aucun ne souhaite y pénétrer de peur des fantômes des blancs qui hantent les lieux. J'ai profité d'une ouverture causée par la chute de quelques planches pour m'y aventurer.

L'intérieur d'une riche demeure bourgeoise de colons Portugais qui ont pris la fuite en 1975, dans la précipitation. Il reste des vêtements dans les armoires, des articles de toilette sur les étagères de marbre de la salle de bain, le calendrier qui pend au mur et même des assiettes qui trainent sur la table. Les colons se sont livrés à plusieurs massacres de grande ampleur lorsque les esclaves tentaient une révolte. Après la révolution des oeillets, lorsque le nouveau gouvernement a décidé d'accorder l'indépendance à toutes les colonies, le départ a eu lieu dans l'urgence car les colons craignaient à juste titre des représailles.

Cette Roça a été réhabilité en exposition permanente de peinture par des artistes locaux, c'est une exception. La population compte 120.000 habitants seulement, les Santoméens qui descendent d'esclaves du continent à 88%. Il y a aussi 10% de métis et 2% d'Européens. De 1975 à 1990, le régime Marxisant a éuisé l'économie, aujourd'hui le pays est l'un des plus pauvre de la planète. Dans la capitale, Sao Tomé, des chèvres logent dans le vieux cinema Portugais, le Club de natation olympique est en ruine, commes les anciennes Roças. Une promenade dallée de marbre avec balcons sur l'océan, balustrades et kiosques longe le front de mer. Tout tombe en ruines, c'est très impressionnant.

J'ai visité un ancien sêchoir à fèves de cacao. Il y avait aussi un hôpital (voir l'album photos en haut à droite) en ruines au milieu de la jungle en allant vers la plage de la banane (dûe à sa forme). Sur Principe il n'y a pas de route pour faire le tour de l'île. Il faut enjamber des amas de rochers, longer des plages de sable rose, bordées par la jungle luxuriante, les orchidées et plusieurs chutes d'eau douce. Le décor vierge est paradisiaque mais le climat équatorial est catastrophique, il fait très chaud et humide toute l'année avec des précipitations qui peuvent atteindre 7000 mm par an. J'ai rencontré le jeune ci-dessous, au pied du gros arbre, qui m'a guidé gentiment à travers la jungle.

1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée
1996 avril São Tome e Principe - La maison déshabitée

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article