Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voyages, rencontres & aventures

1983 Deux mois au Pakistan

20 Février 2015 , Rédigé par Fifou d'ailleurs

1983 Deux mois au Pakistan

Lorsque le 7 octobre, je décolle à 12h25 pour Karachi via Moscou, je n'imaginais pas faire un si long voyage. C'était la première fois que j'allais en Asie, j'avais bien préparé mon itinéraire : remonter la vallée de l'Indus, aller au Cachemire, passer en Inde et descendre du Rajasthan à l'Inde du Sud.

En fait le coût de la vie était si bas que mon budget me permettait de rester longtemps (ayant bossé tout l'été chez Paribas, avenue de l'opéra). Bien entendu il y avait la Fac d'anglais, mais je pourrai toujours récupérer les cours sur Nathalie et passer les examens de juin, voir même le rattrapage de septembre à Charles V. Donc confiant, je commence mon séjour au YMCA de Karachi. Je sympathise avec un journaliste français qui allait à Quetta pour enquêter sur les détournements de dons de la CEE aux réfugiés afghans. Je demande mon visa pour l’Inde.

Apprenant qu'une grande fête religieuse aurait lieu d'ici 15 jours, je décide de patienter en allant à la plage de Clifton, voir l’aquarium tropical. Ensuite je vais sur la plage de Spitsand et je fais du stop pour Hawkes Bay. Le 16 octobre, je vais à Hyderabad, visite le marché (le plus long du Pakistan 2,4 Km). Préparatifs pour la fête du lendemain (stands fleuris et guirlandes avec des gamins qui offrent de l’eau) et visite en voiture des deux forteresses (l’ancienne et la nouvelle) ainsi que de la grande mosquée.

Vient la fête de Moharram avec les auto-flagellations en public. Je suis éclaboussé du sang des fidèles, je fais plein de photos et pense naïvement pouvoir les vendre à un magazine, genre Grand Reportage ou Géo.

Puis je prends le train pour ‘Pindi. Gorges, tunnels, paysages assez méditerranéens en somme. Dans le train, une famille de pakistanais me propose de séjourner chez eux, ils sont très sympas, je reste 3 jours avant de continuer pour Taxila et de prendre l'avion pour Gilgit.

Les abricots qui sèchent au soleil, la rencontre du Roi des Hunzas (car le royaume avait été rattaché au Pakistan en 1974) et chaque étranger devait se présenter en audience au roi, assez simple somme toute et qui m'a montré des photos de ses ancêtres en compagnie de militaires britanniques. Passage de la frontière à Lahore.

Quand je pense qu'aujourd'hui un tel voyage serait tout simplement impossible, j'apprécie d'avoir pu le faire à cette époque.

CI-dessous : le palais de Hunza ; le resto (eh oui on avait peur de rien) et les flaggellations de Muharram.

Palais du roi des Hunzas au nord Pakistan

Palais du roi des Hunzas au nord Pakistan

Le "chef" aux fourneaux !

Le "chef" aux fourneaux !

Flagellations de Muharram

Flagellations de Muharram

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article